c
a
r
r
i
e
r
e
s

CarriéresPourquoi faire carrière dans l'industrie aérospatiale ?

Un milieu de vie au travail des plus stimulants

Dans une industrie où la production doit être conforme à des normes sévères, où les règles de sécurité sont draconiennes et la concurrence féroce, le souci de la qualité et du travail bien fait y sont extrêmement valorisés.  Dans l’industrie aérospatiale, les travailleurs ne s’ennuient pas.  C’est le milieu de travail tout désigné pour ceux qui aiment travailler en équipe à la résolution de problèmes concrets qui se présentent quotidiennement et sous un jour nouveau.

Des conditions de travail parmi les meilleures

Les occasions de formation et de progression de carrière sont nombreuses, les régimes de pension sont bien garnis et la conciliation travail-famille de plus en plus considérée.  Rares sont les secteurs manufacturiers au Québec où les conditions de travail sont à ce point intéressantes. Les formes d’organisation du travail propres à l’industrie aérospatiale contribuent à l’enrichissement des compétences.  Les employés travaillent en équipes et sont responsables de la qualité de leur travail.  Ils doivent sans cesse maîtriser de nouvelles pratiques et de nouvelles technologies.

Une rémunération avantageuse

Dans l’industrie aérospatiale la rémunération des travailleurs figure parmi les meilleures au Québec alors que le salaire annuel moyen des employés du groupe industriel Fabrication de produits aérospatiaux et de leurs pièces; était de 68 573 $ en 2009.  Les employés de production, notamment, sont mieux payés que dans le reste du secteur de la fabrication, de l’ordre de 30%, avec un salaire annuel moyen de 60 955 $.

Des travailleurs recherchés pour leur formation et leur expérience

L’expérience acquise dans l’industrie aérospatiale est valorisée et convoitée dans les autres secteurs.  On y reconnaît la qualité de la formation, le souci de l’amélioration continue de la qualité et la polyvalence qui émerge lorsqu’on travaille dans des organisations complexes ayant des liens d’affaires partout à travers le monde.

De plus en plus, on y valorise la maîtrise de plusieurs langues et la compréhension de cultures différentes.  Ce sont autant d’atouts qui font des travailleurs de l’aérospatiale des candidats de grande valeur pour des postes dans d’autres secteurs d’activité.

L’industrie aérospatiale offre des possibilités d’avancement et d’enrichissement de carrière.  Ceux qui prennent de l’expérience peuvent voir progresser leur carrière par le biais de promotions au sein d’une même entreprise ou en se déplaçant dans la chaîne d’approvisionnement.  Les occasions de formation continue sont nombreuses, fortement encouragées et, chez les grandes entreprises, largement financées par l’employeur.

Il s’agit d’une industrie qui s’est considérablement féminisée au cours des dernières années, et qui comptera encore plus de femmes dans l’avenir, compte tenu de la participation accrue des femmes dans les établissements de formation qui préparent la relève.


 

Index

Le CAMAQ lance le programme Ton 1er emploi en aérospatiale

Lundi 02 Mai 2016

Le CAMAQ est très heureux de vous offrir le programme de subventions salariales Ton 1er emploi en aérospatiale, un projet  financé en partie par le Gouvernement du Canada dans le cadre de la Stratégie emploi jeunesse, un investissement de 4M$ pour le secteur de l’aérospatiale québécois.

Ce programme, géré par le CAMAQ, octroiera une subvention salariale aux employeurs admissibles en aérospatiale qui embaucheront de nouveaux diplômés répondant à certains critères au cours de la période du 2 mai 2016 au 20 avril 2018.  Ce programme vise à:

  • Donner l'opportunité à 200 jeunes nouvellement diplômés en aérospatiale (professionnel, collégial, universitaire et unités de formation au pilotage) de mettre à profit leurs compétences académiques en leur offrant une expérience concrète de travail rémunérée en lien avec leurs études via un 1er emploi. Ce programme subventionne 50 % du taux horaire de l’employé jusqu’à concurrence de 10,75 $ de l’heure, à 40 heures par semaine, pour une durée maximale 48 semaines.
  • Accroître, pour les postes juniors, les ressources en main d’œuvre spécialisée et/ou hautement qualifiée en aérospatiale en favorisant l’employabilité des jeunes diplômés par une expérience de travail significative d’une durée de près d'un an (48 semaines), telle que souvent requise dans les conditions d’embauche de la majorité des entreprises en aérospatiale au Québec.
  • Sensibiliser les entreprises en aérospatiale du Québec à l'apport des étudiants finissants pour leurs opérations et développer une culture de la relève en aérospatiale.

 

POUR SAVOIR COMMENT S’INSCRIRE AU PROGRAMME? (Cliquez ici)

NOUS JOINDRE | LE CAMAQ | L'AÉROSPATIALE | CARRIÈRE | FORMATION | PUBLICATIONS | VIDÉOS

COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D'OEUVRE EN AÉROSPATIALE AU QUÉBEC

5300, rue Chauveau, Montréal (Québec) Canada H1N 3V7
Téléphone : 514.596.3311 - Télécopieur : 514.596.3388

info@camaq.org | Suivez-nous sur Suivez-nous sur Twitter

Commission des partenaires du marché du travail

La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du Comité sectoriel de main d'oeuvre en aérospatiale.
Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi - Québec.