p
o
r
t
r
a
i
t
d
e
l
'
i
n
d
u
s
t
r
i
e


L’industrie aérospatiale une source d’enrichissement

Portrait de l'industrieIl ne fait plus de doute que l’ouverture des marchés à l’exportation a souri au Canada, en particulier en stimulant la croissance des secteurs d’activités les plus compétitifs. Rares sont les industries qui ont contribué à cet enrichissement plus que le secteur aérospatial.

L’aérospatiale est le seul secteur de technologie de pointe au Canada à afficher, année après année, un excédent commercial constant.

Ces résultats témoignent du dynamisme des entreprises aérospatiales au Canada et également de la valeur grandissante de la masse critique d’expertise que l’on retrouve désormais au Québec pour maintenir et développer cette industrie.

L’industrie aérospatiale occupait le premier rang des exportations manufacturières québécoises en 2009. Les entreprises étrangères constatent d’ailleurs de plus en plus l’intérêt de s’y installer.



L’industrie aérospatiale une source constante d’innovation

Pour tirer leur épingle du jeu et maintenir des emplois de qualité, les entreprises aérospatiales doivent accumuler les gains de productivité et développer de nouveaux produits. L’avenir de ces entreprises aérospatiales et de ces emplois repose aujourd’hui sur l’amélioration des produits et services et le développement des formes existantes. Bombardier, Pratt & Whitney Canada et CAE comptent parmi les 20 principaux investisseurs en R-D au Canada. De fait, c’est au Québec que s’effectue 70% de la R&D canadienne en aérospatiale, ce qui se traduit par des investissements de plusieurs centaines de millions de dollars annuellement.


Le CRIAQ (Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec) joue un rôle d’interface entre les entreprises aérospatiales et les universités alors que le CAMAQ (comité sectoriel de main-d’œuvre en aérospatiale) veille à ce que les profils de toutes les formations en aérospatiale répondent adéquatement aux besoins des entreprises. Au Québec, il existe de nombreux centres spécialisés de recherche, œuvrant à la conception d’appareils plus sécuritaires et moins polluants, mais également à l’amélioration des techniques de fabrication. Ces centres sont affiliés aux différentes universités qui offrent de la formation en aérospatiale, au Conseil National de Recherche du Canada et à différents cégeps.


L’industrie aérospatiale une source d’accroissement de la productivité

Puisque 80% de la production aérospatiale est exportée et que sa presque totalité est destinée à l’aviation civile, l’industrie aérospatiale se voit confrontée quotidiennement aux courants de la concurrence mondiale. Il n’est donc pas étonnant que le taux moyen de croissance de la productivité y soit deux fois plus grand que dans le reste du secteur manufacturier. Or, qui dit productivité élevée dit rémunération alléchante: la rémunération générale du secteur de l’aérospatiale figure parmi les meilleures au Québec. C’est un témoignage éloquent sur la qualité de la formation qu’ont reçu au Québec des milliers de travailleurs et travailleuses.


L’industrie aérospatiale reprend son altitude

La concurrence est très féroce dans l’industrie mondiale de l’aérospatiale alors que s’amorce une reprise des ventes d’appareils. L’industrie du transport aérien évolue. Ses joueurs importants, les modèles d’affaires, les régions du monde en croissance, le type d’appareils en demande, tout est à se transformer. Notre industrie est donc appelée plus que jamais à innover, alors que la remontée du dollar canadien l’invite à redoubler d’efforts pour accroître la productivité. Le statu quo n’est pas envisageable pour l’industrie canadienne. Ce serait une recette pour se laisser distancer par nos concurrents, sinon se faire rejoindre par de nouveaux joueurs dotés d’avantages compétitifs considérables. La meilleure façon de préserver le savoir-faire bâti au fil des années est encore de le développer davantage et de le faire essaimer à travers la chaîne d’approvisionnement au Québec.

    NOUS JOINDRE | LE CAMAQ | L'AÉROSPATIALE | CARRIÈRE | FORMATION | PUBLICATIONS | VIDÉOS

    COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D'OEUVRE EN AÉROSPATIALE AU QUÉBEC

    5300, rue Chauveau, Montréal (Québec) Canada H1N 3V7
    Téléphone : 514.596.3311 - Télécopieur : 514.596.3388

    info@camaq.org | Suivez-nous sur Suivez-nous sur Twitter

    Commission des partenaires du marché du travail

    La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du Comité sectoriel de main d'oeuvre en aérospatiale.
    Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi - Québec.